K-Fashion

Introduction

Séoul, avec ses pop stars ultra-populaires et lookées, s’est convertie en une vitrine de la mode en Asie et les consommateurs chinois viennent y dénicher les dernières tendances. D’ailleurs, de grands noms du luxe comme Chanel et Dior se bousculent et ouvrent volontiers leurs points de vente…au pays du matin calme.

En 2012, le gouvernement coréen a lancé le projet K-Fashion afin d’aider financièrement ses talents nationaux à se faire connaître à l’étranger. « Les Coréens sont obsédés par la mode. Les jeunes designers, qui ont grandi dans cet environnement, ont une grande créativité en matière de streetwear, qu’ils savent rendre amusant », souligne Ju Tae-Jin, de l’Institut de recherche coréen pour l’industrie de la mode. Après des éditions à New York, Pékin et Shanghai, le concept du « made in Korea » a été présenté à Paris en septembre 2017.

Article sur la K-Fashion à Paris : Le Point Culture